Les atouts du crédit immobilier avec contrepartie

Pour mettre sur pieds un projet immobilier, il faudra en général préparer un financement plus ou moins conséquent. Pour la plupart, la solution est de recourir à un crédit immobilier. C’est en effet une alternative judicieuse pour accéder à la propriété si on n’a pas réussi à en épargner suffisamment. D’autant plus qu’il existe toute une multitude de prêts immobiliers suivant la situation de chaque emprunteur. Par contre, la banque exige quelques contreparties à la somme accordée.

Le crédit immobilier en quelques mots

Par crédit immobilier, on entend le prêt qu’accordera une banque ou un organisme de crédit à un particulier dans le but de financer un achat immobilier, en tout ou seulement en partie ou encore pour financer des travaux de construction ou d’aménagement.
Il peut être utilisé dans le cadre d’une résidence principale tout comme il peut servir pour une résidence secondaire. Généralement, ce sont des propriétaires ou encore des propriétaires en devenir qui viennent souscrire un emprunt immobilier.
Il peut se décliner en plusieurs formules, en fonction du profil emprunteur. Vous pouvez voir le site www.credit4you.be pour en savoir un peu plus sur les différentes possibilités.

Les contreparties exigées par la banque dans un prêt immobilier

Aujourd’hui, l’État optimise le système pour permettre à tout le monde d’accéder à la propriété. Raison pour laquelle, le taux immobilier est souvent très faible, ainsi que les marges qui sont appliquées. Compte tenu du risque que prend l’établissement de crédit en conséquence, des contreparties sont exigées.

  • Ouverture d’un compte bancaire

Cette obligation est posée par presque toutes les banques avant d’accorder un crédit. Il faut domicilier le prélèvement du prêt immobilier auprès de la même institution qui l’a accordé. En d’autres termes, il s’agit d’y domicilier les revenus de l’emprunteur.
Dans certains cas, elle demandera également la domiciliation de l’épargne résiduelle.

  • Souscription des moyens de paiement

La banque, en plus du compte courant, équipera également son emprunteur d’un moyen de paiement. Le but est de rattraper les risques et éventuellement les manques à gagner du fait du crédit immobilier. À chaque achat, des frais sont liés à la carte.

  • Souscription à des assurances

Il s’agit d’une formalité classique pour tout emprunt immobilier. L’assurance prêt a toujours été obligatoire dans le cadre d’un crédit immobilier. Mais la banque exige également une assurance habitation, par rapport au bien nouvellement acquis, ainsi qu’une assurance-vie. L’assurance-vie est destinée à garantir la solvabilité du client.

Les avantages de la souscription à un prêt avec contrepartie

Le but pour un emprunteur est de pouvoir souscrire son crédit. Cependant, l’échange doit rester équilibré entre les deux parties : banque et débiteur. Toutes les obligations imposées, en contrepartie du crédit immobilier ne peut pas être bénéfique uniquement pour l’institution.
Associer le crédit aux autres produits de la banque vous sera bénéfique dans la mesure où ce sera beaucoup plus pratique en termes de procédures. Il n’y a plus de va-et-vient à prévoir pour les prélèvements du prêt, et donc moins de frais engagés également.
Pour le reste, les questions d’assurance notamment, elles garantissent votre solvabilité, mais également le bien immobilier que vous venez d’acquérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *